Découvrir le Shiatsu

Dans des conditions de bonne santé, l’énergie s’écoule librement et de façon équilibrée à travers les méridiens. Quand un fonctionnement inhabituel des organes internes ou une stimulation externe anormale se produit, l’énergie stagne, ce qui entraîne la maladie. Aussi, afin de guérir, l’énergie doit-elle être libérée et régularisée (...) »

Explique maître Masunaga dans Zen Shiatsu (Trédaniel, 1985), livre de référence pour de nombreux praticiens français.

Le shiatsu, c'est quoi ?

shiatsu des pieds
shiatsu des pieds

Le shiatsu est une technique manuelle d'entretien de la santé. Il est originaire du Japon où il est reconnu comme une médecine depuis 1955. Shiatsu signifie  pression (atsu) avec les doigts (shi) : c'est donc une stimulaton du corps par les mains, les doigts.

Il tend à prévenir les maladies en stimulant les défenses naturelles de l'organisme.

Le shiatsu est une technique douce, apportant un réel bien-être et une détente profonde.

Au delà de cette dimension de confort et de détente, le shiatsu est une pratique de santé : il s'appuie sur les principes fondamentaux de la médecine traditionnelle chinoise que l'on connait généralement à travers l'une de ses disciplines qu'est l'acupuncture.

Le shiatsu est complémentaire à la médecine conventionnelle : les deux ensemble se potentialisent et contribuent à l’amélioration de la santé des patients.

.

Comment agit le shiatsu ?

 shiatsu du dos
shiatsu du dos

Lors d'une séance de shiatsu, différentes techniques sont utilisées : avant tout des pressions avec les paumes des mains, les pouces sur les lignes des méridiens d'acupuncture  mais aussi des étirements, des mobilisations des articulations... Autant de manières de toucher le corps pour assurer une meilleure circulation de l'énergie.

 

Cette pratique stimule la tendance naturelle qu'a le corps à se guérir lui-même.

 

Le shiatsu stimule la circulation sanguine, active les cellules cutanées, assouplit et améliore la nutrition des muscles, favorise la sécrétion d'hormones de détente... Le corps est dynamisé et trouve en lui-même les ressources de son propre équilibre.

 

Au travers du toucher, le shiatsu permet à celui qui le reçoit de mieux ressentir la relation entre les fonctions vitales, de mieux habiter son corps, de libérer ses peurs anciennes, de modifier certaines habitudes de vie : alimentation, rythme du sommeil, exercices physiques...

En prenant en compte la globalité de la personne, il agit à la fois sur le physique et le psychisme.

les pathologies que le shiatsu soulage

Elles sont très variées :

-  les maux de dos

-  les problèmes liés à la digestion, à la respiration

-  les douleurs articulaires

-  les difficultés de sommeil

-  le stress

-  les angoisses, les phobies, les états dépressifs

-  les tensions musculaires,

-  les migraines… 

-  ...

Le code de déontologie du praticien Shiatsu

Le praticien shiatsu, certifié par la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel, s'engage à respecter le code de déontologie suivant :

 

- Exercer son art dans le respect total de l'intégrité physique et morale de la personne traitée
- Respecter une stricte confidentialité
- Toujours garantir une prestation optimale, notamment en maintenant ses compétences au plus haut niveau à l'aide de cours, stages et formations complémentaires, y compris après sa certification
- Mener son activité de shiatsu en excluant toute sorte de prosélytisme confessionnel, politique ou sectaire
- Etre détenteur de la formation aux premiers secours

 

En outre, il doit garder à l'esprit que le shiatsu n'est ni une pratique médicale au sens occidental du terme, ni un massage, ni une idéologie, mais un art s'inscrivant prioritairement dans le domaine de la prévention, et plus généralement du "bien-être". Par conséquent, le praticien doit :
- S'abstenir d'établir un quelconque diagnostic
- Se garder d'interrompre ou de modifier un traitement médical
- S'interdire de prescrire ou conseiller des médicaments
- Diriger sans délai vers un médecin toute personne se plaignant ou présentant les signes d'un malaise
- Avoir une conception pluridisciplinaire de sa pratique.